www.faune-cher.org
 Visiteur Anonyme  [CORE_TEXT_TAKE_PART]
VisionatureVisionature
Accueil
 
.
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Lézard des murailles 2020
       - 
Martin-pêcheur d'Europe 2020
       - 
Perruche à collier 19-20
       - 
Grue cendrée 2020
       - 
Fuligule milouin 19-20
       - 
Milan royal 2020
       - 
Tarin des aulnes 19-20
       - 
Pinson du Nord 19-20
       - 
Hérisson d'Europe 2020
       - 
Ecureuil roux 2020
       - 
Salamandre tachetée 2020
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire à questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas
 - 
Atlas
 - 
Faune de votre commune
Nature 18
 - 
Code de déontologie du site
 - 
Code de bonne conduite sur le terrain
 - 
Pour débuter avec Faune-Cher.
 - 
Procédure Oiseaux des Jardins (ODJ) pour Faune Cher
Aides à la saisie
 - 
Le coin des lépidos
 - 
Le coin des odonates
 - 
Code nidification
 - 
Le coin des hyméno
 - 
Le coin des orthopthères
 - 
Le coin des coléos
 - 
Le coin des gastéropodes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 95
 
jeudi 27 février 2020
Hyménoptères
Xylocopes : gare aux confusions !

Voici une nouvelle provenant de www.faune-france.org :
 

Environ 34.600 espèces d’insectes ont été inventoriées en France métropolitaine ! La plupart des guides naturalistes n’en décrivent que quelques centaines. Mis à part quelques espèces d’identification facile, comme le Lucane cerf-volant ou la Rosalie des Alpes, il est illusoire de vouloir nommer vos observations à partir de ces ouvrages de vulgarisation généralistes, qui n’indiquent malheureusement quasiment jamais les risques de confusion.

Ainsi, la plupart des livres d’entomologie ne mentionnent qu’une espèce de grosse abeille sombre aux ailes violacées : le Xylocope violacé Xylocopa violacea, ou Abeille charpentière. Or il existe quatre espèces en France et plusieurs autres abeilles sombres avec lesquelles ils peuvent être confondus.

Quels critères de détermination ?

Faune-Alsace reprend les critères de détermination pour les trois espèces aux ailes violacées. La quatrième, Xylocopa cantabrita, à la cuticule brun de poix, les ailes jaunies et à la pilosité roussâtre sur l’abdomen, n’est pour l’heure connue que de deux localités méditerranéennes en France, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et dans le massif de la Sainte-Baume (confins du Var et des Bouches-du-Rhône).

Pour plus de détails encore, nous vous invitons à consulter la Révision des Xylocopinae de France et de Belgique, réalisée par Michaël Terzo, Stéphanie Iserbyt et Pierre Rasmont.

Les fausses-amies

Mais attention, car on peut aussi confondre Xylocopus iris, le plus petit du genre, avec d’autres hyménoptères sombres qui ont la même période de vol entre fin mars et fin aout, comme Megachile parietina, Andrena morio, A. gr. pilipes, A. agilissima ou A. afrensis... La prudence est donc de mise.

Nommer les xylocopes et leurs sosies ?

La détermination des xylocopes en vol est impossible. Il est nécessaire de procéder à un examen détaillé des animaux, idéalement en main, mais la piqûre des femelles est très douloureuse et la distinction de deux sexes délicates. La détermination sur photo est envisageable sur des animaux posés pour lesquels les critères de détermination sont visibles.

Dans tous les autres cas, les données devront être saisies sous l’appellation « Xylocope indéterminé » ou « Hyménoptère indéterminé ».

Comment faciliter le travail des validateurs ?

1)    Ne saisir sur Faune-France (et donc Faune-Cher aussi) que des espèces dument déterminées. Si vous avez un doute sur une détermination ou si vous ne savez pas quelle espèce vous avez observez, saisissez là en utilisant, selon votre degré d’incertitude des taxons du type « Hyménoptère indéterminé », « Xylocope indéterminé » ;

2)    Documenter au mieux vos observations en joignant, autant que possible, des images détaillées et en décrivant dans le champ « remarque » les critères de détermination observés et utilisés pour aboutir à l’identification. Les détails de type « Allure typique » ou « Bien vu » n’aident en rien le validateur, qui a besoin d’éléments factuels pour vous assister au mieux ;

3)    En contribuant activement au processus de validation en répondant le plus objectivement et de façon la plus détaillée et constructive possible aux sollicitations de votre correspondant.

Nous vous souhaitons à tous de belles observations et vous invitons à suivre la progression des observations de xylocopes dans les cartes du moments :

Légende de l'image : le Xylocope violet n'est pas la seule grande abeille à avoir des ailes irisées de sombre. © David Genoud

posté par Sébastien Brunet
 
dimanche 23 février 2020
Oiseaux
A la recherche de la perruche à collier

La Perruche à collier (Psittacula krameri) est une espèce de Psittacidés originaire des zones tropicales et arborées d’Afrique et d’Asie, elle est présente en France depuis les années 1970 et a colonisée la région Parisienne et plusieurs grandes villes de France.

 C’est une grande perruche avec une longue queue au plumage vert. Son bec crochu est de couleur rouge. Elle est facilement repérable avec sont cri puissant.

 Elle s’installe de préférence dans les parcs urbains pourvus de grands arbres avec des cavités.

 Depuis 2019 les observations se multiplient dans capitale Berruyère avec l’observation d’oiseaux à l’unité ou par deux, repéré en grâce avec leurs cris stridents.

 Paradoxalement aucun cas de reproduction n’a été signalés pour le moment : le lieu de leur présence ou il serait susceptible de vivre et se reproduire n’a pas été identifié, il faut donc prospecter dans la ville de Bourges tout les lieux munis de grands arbres : de préférence parcs et jardins publics, trouée verte, marais et toute autre zone qui vous paraît convenir.

 Vos observations sont précieuses pour mieux comprendre la dynamique de cette espèce ; merci pour votre participation. 

Florent Besson pour faune-cher

http://files.biolovision.net/www.faune-cher.org/userfiles/Perrucheacollier-100210-paris2.JPG

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 18 février 2020
Oiseaux
Vous êtes ornithologue dans le Cher et vous souhaitez participer au suivi temporel des effectifs d’oiseaux communs en France ?

Dans le cadre de son animation du Pole Faune, avec l'aide du Conseil régional, notre fédération FNE Centre Val-de-Loire souhaite relancer une dynamique STOC dans notre région.

Le programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs (programme STOCa été conçu pour évaluer les variations spatiales et temporelles de l’abondance des populations nicheuses d’oiseaux communs.
Il est basé sur des points d’écoute (appelés EPS : Echantillonnage Ponctuel Simple).
C’est donc grâce à ce programme que nous savons aujourd’hui l’évolution de chaque espèce d’oiseaux en France.

La méthodologie est simple et peu contraignante : un observateur désirant participer au programme se voit attribuer un carré de 2x2 kilomètres tiré au sort dans un rayon de 10 kilomètres autour d’un lieu de son choix, ainsi que d’un carré de remplacement au cas où le premier carré serait inaccessible.

À l’intérieur de ce carré, l’observateur répartit 10 points de comptage de manière homogène et proportionnellement aux habitats présents, sur lesquels il effectue deux relevés de 5 minutes (=EPS) exactement chaque printemps, à au moins 4 semaines d’intervalle, avant et après la date charnière du 8 mai. Afin de mesurer les décalages de phénologie dus au réchauffement climatique, il est possible depuis 2011 d'effectuer un passage précoce entre le 1er et le 31 mars, et si possible à quatre semaines d'intervalle avec le passage d'avril. Tous les oiseaux vus et entendus sont notés, et un relevé de l’habitat est également effectué, selon un code utilisé dans d’autres pays européens et adapté pour la France.

Les relevés oiseaux et habitat sont réitérés chaque année aux mêmes points et aux mêmes dates, dans la mesure de conditions météorologiques favorables, par le même observateur. 

Vous l’aurez compris. Ce suivi est à réaliser chaque année, toujours au même endroit pour permettre une analyse de l’évolution des populations. Et c’est le nombre de STOC réalisé au niveau national, voir régional qui permette de sortir des tendances sur l’état des populations des oiseaux.

Vous êtes donc intéressés ? Vous avez des interrogations ? Nous sommes là pour vous accompagner. Contactez-nous dès maintenant : sebastien.brunet@nature18.org  pour tester l’opération en 2020 en nous donnant le nom de la ou des communes autour desquelles vous souhaitez faire un suivi EPS. Nous vous donnerons par la suite un carré à prospecter (tiré au sort au niveau national dans un rayon de 10 km autour de chez vous) ainsi qu’un carré de remplacement au cas où le premier serait impraticable.

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 10 février 2020
Oiseaux
Les Grues cendrées remontent au Nord !

 

Après avoir hiverné en France, en Espagne ou en Afrique du nord, les Grues cendrées commencent à retourner vers leurs quartiers d’été. Direction le nord-est de l’Europe pour s’y reproduire ! 
Et rien d'anormal de les voir à cette période. 
N'oubliez pas de saisir vos observations en précisant l'heure et en marquant bien si c'est une migration active ou non ! 

Merci 

A vos observations ! 

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 30 janvier 2020
Soutenez-nous en adhérant !

500 adhérents pour les 50 ans de Nature 18 !

🌱 Vous aimez la nature, les animaux et les plantes ? Vous voulez toujours permettre à www.faune-cher.org d'exister ? 
🌎 Vous êtes sensible à la protection de l’environnement ?
🐝 Vous souhaitez en apprendre un peu plus sur les espèces présentes sur le département ?
🐦Vous souhaitez agir localement, en accord avec vos convictions ?

Alors c’est le moment parfait pour adhérer à Nature 18 !!!

En 2020, Nature 18 fêtera ses 50 ans ! Et si nous étions plus de 500 à participer à cet anniversaire ?

Pour relever le défi, c’est simple et ça se passe ici (à partir de 5 € !)

https://www.nature18.org/adhesion-en-ligne/

Aujourd’hui, nous sommes déjà 475, à vous de jouer !!!
Chaque soutien compte !!!

Et si vos amis & famille sont passionnés par la nature et la biodiversité (ou que vous voulez leur faire découvrir) ! Vous pouvez aussi leur offrir une adhésion à Nature 18, ils pourront profiter de nos sorties, animations et ateliers gratuitement (mais aussi de notre bibliothèque et participer à nos groupes thématiques : ornitho, botanique, zéro déchet et environnement, eau et urbanisme) !

10 € : adhésion individuelle
15 € : adhésion familiale
5 € : adhésion enfant, étudiant et demandeur d’emploi

Aidez-nous à relever ce défi !!!

Un grand merci à toushttp://files.biolovision.net/www.faune-cher.org/userfiles/7974408526220147745492828730581727128322048o.jpg

 

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 13 janvier 2020
Oiseaux
Comptage national des Oiseaux du Jardins

Pour la 8ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins. 
Nature 18 participe à cette opération en relayant à l'échelle départementale ce comptage et en analaysant depuis 6 ans, les résultats sur le Cher.

Quand ? Durant le weekend du 25 au 26 janvier 2020.

Où : Dans votre jardin (balcon, jardin, parc munipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son site d'observation. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanéement et uniquement présents durant la période d'observation.

Si à votre mangeoire, votre record est de 5 Mésanges charbonnières observées en même temps, le chiffre retenu pour le comptage sera donc 5.

Qui ? Tous les contributeurs à Faune-Cher et Faune-France peuvent prendre part au comptage, débutants comme experts. Ces derniers peuvent d'ailleurs transformer leur inventaire en liste complète, si toutes les espèces observées ont été notées.

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation proposé sur Faune-France !  Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions  !

Nous restons à votre disposition aussi pour vous aider à identifier les oiseaux : sebastien.brunet@nature18.org 

Vous trouverez prochainement une affiche avec quelques photos d'oiseaux susceptibles d'être vus sur www.nature18.org 


 

posté par Sébastien Brunet
 
vendredi 21 juin 2019
Oiseaux
Mise en place d'un Comité de Validation à Nature 18 pour les données Oiseaux

Très prochainement, il est possible que vous soyez + sollicités que d'habitude par rapport à vos observations oiseaux. En effet, le comité de validation qui se mets en place aura notamment pour but d'échanger avec vous pour progresser dans la démarche naturaliste et la connaissance avifaune du département.
Il est même possible qu'on vous demande des informations sur des observations anciennes.


Voici un extrait du dispositif :

Les données saisies sur le site www.faune-cher.org sont considérées comme valides par défaut à l'exception des données concernant des espèces soumises à homologation nationale. Ces dernières nécessitent une homologation par ce comité indépendant aux sites avant d'être définitivement validées. 

Cependant, afin d’assurer la fiabilité des données enregistrées et leur appropriation par le collectif à des fins de synthèses et d'autres restitutions publiques, il existe un dispositif de validation a posteriori. Lorsque l'un des membres du comité de validation remarque une observation qui mérite plus d'informations, il met une annotation en face de celle-ci sous la forme d'un symbole bleu ou jaune. Cela symbolise le fait qu'elle est sous la responsabilité de son auteur, et qu'elle n'est pas inclue dans les synthèses. 

Ce système de validation permet:

  • de fiabiliser les données stockées dans la base,
  • d'échanger avec les contributeurs et donc de leur permettre (ainsi qu'aux membres du comité de validation) de progresser dans leur démarche naturaliste et leur connaissance de l'avifaune départementale.

Il est bon de rappeler que les membres se prononcent à partir des éléments portés à leur connaissance. Régulièrement, le comité ne peut accepter des données (alors que l’espèce proposée est très probablement la bonne) car la description est insuffisante et ne permets pas par exemple, d’exclure une espèce proche morphologiquement. Une donnée refusée n’a pas valeur de jugement envers l’observateur.

Vous trouverez toutes les informations sur le document.

Pour la moindre interrogation, vous pouvez nous contacter : sebastien.brunet@nature18.org

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 20 mai 2019
Oiseaux
La Cigogne noire dans le Cher !

Plusieurs observations de Cigogne noire sont réalisées dans le Cher. Plusieurs secteurs sont fréquentés : Boischaut, Pays fort, Sologne, Val de Loire...

L'espèce est craintive par rapport à la Cigogne blanche et sa nidification qui a lieu en milieu forestier peut être menacée par des dérangements, notamment à travers les travaux en forêt.

Nature 18 cherche donc à repérer les nids afin de sensibiliser les propriétaires forestiers et d'éviter des travaux autour du nid lors de la période de nidification. 

Vous observez une Cigogne noire ? n'oubliez pas de préciser le contexte de l'observation en remarque : oiseau en vol, oiseau posé, direction de vol, basse ou haute altitude... 

Merci

Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter : sebastien.brunet@nature18.org 

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 13 mai 2019
Papillons de jour
Le Damier de la Succise vole en ce moment !

Ce papillon fréquente les prairies maigres mésophiles et humides, landes humides, bas marais, tourbières. Il vole en ce moment et donc peut être observé sur le département du Cher. 
Le pic de vol est fin mai et s'étand jusqu'à fin juin. 

Ce papillon de la famille des Nymphalidae est orange et noir. Pour le moindre doute d'identification, n'hésitez pas à prendre des photos. 

 

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 25 mars 2019
A quoi servent vos données ?

 

L’objet de la démarche Faune-France

Depuis sa mise en œuvre en juillet 2017, La démarche Faune-France vise à promouvoir la collecte d'informations naturalistes, à travers les sites locaux comme Faune-Cher, pour favoriser la connaissance et la protection de la biodiversité.

En transmettant des informations sur les outils VisioNature, les observateurs acceptent la possible valorisation de leurs données dans ce cadre.

Les informations transmises à Faune-France, ou à Faune-Cher, ne peuvent être valorisées au plan national qu'avec l'accord du Comité de pilotage de Faune-France, où siège Nature 18.

Quelles utilisations sont faites des données figurant dans Faune-Cher qui intègrent Faune-France ?

Les grands programmes européens

  • EuroBirdPortal : Les données ornithologiques de Faune-France constituent la contribution française à l’EuroBirdPortail, le portail ornithologique européen. La transmission des informations, restituées sous forme synthétique sur le visualisateur EBP se fait de façon automatique et quotidienne.

  • Wetlands international : Faune-France est l’outil de contribution national au Programme international de dénombrement des oiseaux d’eau. Le versement des informations est annuel. Cette actualité fournit des informations complémentaires.
  • Atlas européen des oiseaux nicheurs : Faune-France a contribué au programme de cartographie des oiseaux nicheurs d’Europe coordonnée par l’EBCC (2013-2017).

La connaissance du patrimoine naturel

Faune-France contribue aux grands programmes d'Etat relatifs à la biodiversité. Quelques exemples :

  • Rapportage communautaire des directives Oiseaux et Habitats-faune-flore : tous les six ans, l’Etat français doit fournir à l’Europe un état des lieux du statut de conservation des espèces d’intérêt communautaire pour permettre une évaluation des politiques publiques en matière de protection de ces espèces menacées. Faune-France contribue activement à ces rapportages en transmettant l’intégralité des informations nécessaires. Cette actualité donne quelques informations complémentaires.
  • Système d’Information sur la Nature et les paysages (SINP) : Faune-France contribue annuellement au SINP, base de données développée à l’initiative du Ministère de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, qui vise à centraliser et mettre à disposition les données naturalistes dans une perspectives de meilleure prise en compte collective des enjeux de préservation de la biodiversité.
  • Observatoire national de la Biodiversité (ONB) : Faune-France permet la contruction d'indicateurs de suivis contribuant à l'ONB.
  • Observatoire des Zones de protection spéciale (OZPS) : Faune-France contribue, en appui à un réseaux de spécialistes locaux, au suivi des ZPS de France. La coordination de ce programme est assuré par la LPO.

Les grands programmes nationaux

Faune-France est le portail de saisie, d'animation et de restitution de plusieurs pogrammes nationaux d'inventaire et de suivi.

  • Suivi temporel des oiseaux communs (STOC-EPS) : co-porté par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et la LPO. Le STOC-EPS vise à étudier la dynamique des populations d’oiseaux nicheurs. Faune-France est l’outil de saisie des informations collectées annuellement par les contributeurs au programme.
  • Suivi hivernal des oiseaux communs (SHOC) : co-porté par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et la LPO. Le SHOC vise à étudier la dynamique des populations d’oiseaux hivernants. Faune-France est l’outil de saisie des informations collectées annuellement par les contributeurs au programme.
  • Evaluation des populations des oiseaux communs (EPOC) : co-porté par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et la LPO. L'EPOC complète le programme STOC pour évaluer les tendances des populations d’oiseaux nicheurs et tenter d’estimer leurs effectifs. Faune-France et NaturaList sont les outils de saisie des informations collectées annuellement par les contributeurs au programme.
  • Observatoire rapaces diurnes : co-porté par la LPO et le Centre d’études biologiques de Chizé, ce programme vise à dégager les tendances et évolutions des rapaces nicheurs de France.
  • Observatoire des Oiseaux nicheurs rares et menacés : le suivi dresse annuellement la synthèse des informations disponibles sur l’effectif et la répartition des espèces concernées. Les informations de Faune-France sont visualisables par le réseau de coordinateurs espèces et contribuent ainsi à la rédaction de la synthèse annuelle publiée dans Ornithos.
  • Enquêtes thématiques : Laridés hivernants, Anatidés et limicoles nicheurs, dortoirs hivernaux de Milans royaux, espèces allochtones...

Atlas de répartition des espèces

Faune-France contribue aux programmes d'inventaires cartographiques de la faune de France, notamment en ce qui concerne :

  • Atlas national des oiseaux migrateurs : ce travail mobilise les données issues des programmes  de baguage, de suivi des sites de migration et des données opportunistes. La parution de l'Atlas est prévue pour fin 2020
  • Atlas des mammifères de France : Faune-France contribue à cet inventaire en versant au Muséum national d'Histoire naturelle des données agrégées à la maille pour chaque espèce de mammifères.

La recherche scientifique

 

Faune-France met à disposition des organismes de recherche des informations utilses à leurs travaux. Quelques exemples de partenariat ou de soutien à la recherche qui se traduiront par des publications scientifiques :

  • Effets de la structure du paysage et du climat sur la distribution d'espèces d'amphibiens - Clémentine Préau (Doctorante Université de Poitiers) : Thèse 2015-2019.
  • Modélisation des distributions actuelles et futures, en réponse à l’occupation du sol et au changement climatiques chez le Sonneur à ventre jaune et le Triton vulgaire. Francis Isselin-Nondedeu (Ecole Polytechnique de l’Université de Tours, UMR CNRS 7324 CITERES) et Clémentine Préau (doctorante de l’Université de Poitiers).
  • Migration du Vulcain à l’échelle européenne grâce à la contribution de 40 portails européens de science participative. Marco Thoma (Doctorant de l’Université de Berne).

La protection de la nature

 

Faune-France valorise aussi les données collectées par le réseau de ses contributeurs dans le cadre de :

  • Plans nationaux d’actions : Faune-France contribue à alimenter en informations plusieurs démarches de Plans nationaux d’actions en faveur d’espèces menacées (Gypaète barbu, Milan royal, Vison d’Europe…).
  • Définition des périodes de chasse : les données de Faune-France sont régulièrement utilisées pour apporter des éléments objectifs sur la détermination des périodes de migration et de reproduction des espèces chassables et contribue ainsi à faire respecter le droit en la matière.

posté par Sébastien Brunet
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 95

Faune-Cher a été acquis par Nature 18 grâce à un partenariat avec la LPO.
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020