www.faune-cher.org
 Visiteur Anonyme  [CORE_TEXT_TAKE_PART]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les news
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Épithèque à deux taches 16-18
       - 
Caloptéryx vierge 16-18
       - 
Libellule à quatre taches 16-18
       - 
Ischnure élégante 16-18
       - 
Hérisson d'Europe 2018
       - 
Ecureuil roux 2018
       - 
Salamandre tachetée 2018
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire à questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas
 - 
Atlas
 - 
Faune de votre commune
Nature 18
 - 
Code de déontologie du site
 - 
Code de bonne conduite sur le terrain
 - 
Pour débuter avec Faune-Cher.
Aides à la saisie
 - 
Le coin des lépidos
 - 
Le coin des odonates
 - 
Code nidification
 - 
Le coin des hyméno
 - 
Le coin des orthopthères
 - 
Le coin des coléos
 - 
Le coin des gastéropodes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
>
 
Nbre/page :
nbre : 71
 
mercredi 2 mai 2018
Bivalves
Enquête sur les mollusques du Cher

L'association Cercope engage cette année des prospections sur les mollusques patrimoniaux du département du Cher et toute donnée sur ces espèces sera la bien venue. Sont plus particulièrement recherchées des coquilles vides des bivalves aquatiques présents dans nos ruisseaux et rivières, les grandes moules appelées Mulettes et Anodontes, de détermination délicate. L'absence d'usure sur le sommet de la coquille est souvent important pour distinguer les espèces. 10 espèces différentes sont susceptibles d'être présentes.

Si vous souhaitez contribuer à ces recherches, merci de déposer vos trouvailles au local de Nature 18 en précisant pour chaque spécimen ou lot la date et le lieu précis de récolte (coordonnées géographiques), ainsi que vos coordonnées pour vous faire un retour.

 

Photo : Jean-Louis PRATZ

posté par Sébastien Brunet
 
samedi 28 avril 2018
Odonates
Epitheca bimaculata arrive !

La saison des odonates commence. 

L'emblématique Epitheca bimaculata a été trouvée dans l'Allier ce vendredi 27 avril 2018. 
L'an dernier, la première donnée dans le Cher avait été réalisée le 03 mai 2017 et la dernière observation le 24 mai 2017. 

Cette espèce est facile à détecter grâce à la collecte de son exuvie, très caractéristique. L'individu mature s'observe peu car il s'aloigne rapidement de son lieu de reproduction et vol haut dans le ciel. 

Sa période d'émergence est donc assez courte, pour compléter les connaissances sur cette espèce et avoir une image plus fine dans le cadre de cette dernière année d'atlas des odonates dans le Cher, n'hésitez pas à regarder aux bords des étangs en contexte plutôt forestiers.  
Si vous voulez des informations plus précises, vous pouvez nous contacter : sebastien.brunet@nature18.org ou 02 48 70 76 26. 

Vous pouvez aussi consulter la carte thématique sur l'espèce ainsi que les galeries photos pour voir à quoi elle ressemble. 

Bonnes recherches. 


(Photo : Jean-Luc Mérot)
 

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 26 avril 2018
Amphibiens
Réseau de surveillance pour le Sonneur à ventre jaune dans le Cher : avis aux participants !

Depuis 2011, Nature 18 réalise un suivi spécifique du Sonneur à ventre jaune dans le département du Cher. 
Dans le cadre d'un Plan National d'Actions porté par le ministère, plusieurs actions sont mises en place.
De nombreuses stations ont été découvertes dans le Pays de Vierzon, le Pays Fort, la Vallée de Germigny, le Boischaut et la Marche. 

A ce jour, Nature 18 réfléchit à un plan de conservation de l'espèce en essayant de restaurer et/ou d'entretenir des milieux favorables à l'espèce. Une réflexion est aussi en cours sur la restauration des milieux qui permettraient d'éviter qu'une population soit isolée. 

En attendant, nous faisons appel à des volontaires pour suivre les populations connues sur plusieurs secteurs du département. Cela permettra d'avoir une vision plus fine de l'état de ces populations et de l'évolution des milieux fréquentées. 

Si vous êtes intéressés par cette démarche sur le secteur de Morogues, Humbligny, Neuilly-en-Sancerre, Saint-Georges-sur-la-Prée, Allogny, Grossouvre, Saint-Amand-Montrond, Marçais, Ids-Saint-Roch, Touchay, Culan, Saint-Maur, Chateaumeillant, Sidiailles, Préveranges ... contactez l'association par mail : sebastien.brunet@nature18.org 


 

posté par Sébastien Brunet
 
samedi 27 janvier 2018
Oiseaux
C'est parti pour le comptage des oiseaux du jardin

Aujourd'hui et demain, nombreux vont recenser les oiseaux de leur jardin ou d'un jardin public. 

Des cartes thématiques sur la gauche du site permettront de voir les observations spécifiques de ce week-end pour plusieurs espèces. 

Dans tous les cas, n'oubliez pas de mentionner le créneau horaire de vos observations. Et un doute sur l'espèce, contactez nous : sebastien.brunet@nature18.org 

Belles observations. 

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 25 janvier 2018
Oiseaux
Opération comptage des oiseaux du jardin

La sixième opération du comptage des oiseaux du jardin aura lieu ce week-end au niveau départemental comme au niveau national. 
Dans le département, en 2017, 82 personnes avaient participé.
Cette année-là les oiseaux se faisaient rares dans les jardins lors de l’hiver. Cette année cela ne semble pas être le cas. Certaines espèces sont même présentes de façon inhabituellement importante. C’est le cas du Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes caccothraustes) qui est observé en nombre dans une très grande partie de la France cet automne, dont le Cher, du fait d’une arrivée massive d’oiseaux depuis le Nord de l’Europe.
 

Comment participer ?

  • Choisissez un jour et un créneau d’observation : samedi 27 ou dimanche 28 janvier, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes.
  • Choisissez un lieu d'observation : un jardin, un jardinet, une cour conviennent parfaitement ainsi qu’un balcon si des oiseaux le fréquentent. Et si vous ne possédez pas de jardin ce n’est pas grave, vous pouvez effectuer le comptage dans un parc public.
  • Observez et notez durant 1h tous les oiseaux qui fréquentent le jardin.
    - Saisissez vos observations sur le site de faune-cher avant le 15 février 2018.



    Comment ne pas compter 2 fois le même oiseau ?

    Cela peut paraitre difficile, surtout quand les oiseaux font des allers-retours incessants à la mangeoire. La technique la plus simple pour éviter les doubles comptages est la suivante : ne notez que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce observés en même temps. Si vous observez successivement 4 mésanges bleues, puis 2 et enfin 1, ne notez que 4 mésanges bleues et non 7 (4+2+1) !

    IL EST IMPORTANT DE RESPECTER SES CONSIGNES. Le but est de noter les observations des oiseaux pendant le créneau horaire suivi pour pouvoir réaliser une analyse fine des résultats.
    Si certaines espèces que vous voyez un autre jour ou une autre heure peuvent être signalées mais en dehors de l'opération. 

  • Qui peut participer ?

    Tout le monde ! Que vous soyez à la ville ou à la campagne, que votre jardin soit grand ou tout petit, peu importante, que vous soyez débutant ou expert. L’essentiel est d’avoir envie de participer. Il suffit de se munir d’un papier et d’un crayon. N’hésitez pas à photographier les visiteurs ailés de votre jardin, vous pourrez nous les envoyer lors de la saisie de vos observations !

    Besoin d’aide ?

    Pour tout problème technique (inscription, saisie sur le site…) ou pour l'identification d'un oiseau, l'équipe de Nature 18 est là pour vous apporter son aide. N'hésitez pas à nous envoyer un mail avec une photo ou une description de votre problème à l'adresse : sebastien.brunet@nature18.org 

    Vous pouvez retrouver une fiche de saisie papier avec des photos pour vous aider à identifier les espèces : 
    https://indd.adobe.com/view/9a32641b-451d-4e02-af77-bdf584beb3b3 


    En même temps, des cartes thématiques seront accessibles sur la droite du site faune-cher. 

    Belles observations et bon comptage à tous ! 

posté par Sébastien Brunet
 
dimanche 14 janvier 2018
Le programme d'animations 2018 de Nature 18 est sorti !

Retrouvez les animations programmées en cliquant sur le lien suivant : 

http://www.nature18.org/wp-content/uploads/2018/01/Programme-2018.pdf 


 

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 11 janvier 2018
Oiseaux
Fuligule milouin : sex-ratio pour le comptage Wetlands

Ce week-end aura lieu le grand comptage international des oiseaux d'eau : le comptage Wetlands.
Une information importante nous est parvenue de Wetlands International pour le Duck Specialist Group. Ils rappellent l’importance du sexage des milouins pour l’alimentation d’un suivi des changement dans le sex-ratio, vus comme une éventuelle conséquence des changements dans les effectifs/la répartition de la population à l’échelle du Paléarctique.  

Vous trouverez les informations sur l’étude sur le lien ci-contre :  http://www.ducksg.org/projects/sexratios/

Et voici une publication issue de ces suivie qui est sortie récemment :  https://wildfowl.wwt.org.uk/index.php/wildfowl/article/viewFile/2667/1784

Cette publication tient d’ailleurs compte des comptages que vous avez réalisé en janvier 2016 en ayant pris en compte ce sex-ratio à l’époque.
Merci alors de bien noter, si vous le pouvez, le nombre de femelles Fuligules Milouins et le nombre de mâles par site. 

Belles observations. 

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 8 janvier 2018
Oiseaux
AVIS AUX PARTICIPANTS : COMPTAGE NATIONAL DES CORMORANS ET DES MOUETTES LE WEEK DU 13-14 JANVIER 2018

Ce week-end du 13 et 14 janvier 2018, aura lieu un comptage national des cormorans et laridés (mouettes rieuses surtout pour nous). Pour avoir un recensement le plus précis de ces populations, il est important de réaliser ce comptage simultanément le même week-end. 
Pour se faire, le comptage des oiseaux au dortoir est la meilleure méthode.

Cela consiste à se poster près de la zone humide où l'espèce va se rassembler pour passer la nuit. Le but est de compter chaque individu arrivant sur le dortoir pour avoir une estimation de la population du site. 

Après comptage, vous pourrez saisir vos observations directement sur www.faune-cher.org en notant en remarque "DORTOIR". 

Merci par avance de me contacter si vous souhaitez participer pour coordonner le comptage au niveau du département et orientez chacun des participants : sebastien.brunet@nature18.org 

Bonnes observations.

Sébastien BRUNET 
Chargé de missions biodiversité 
Nature 18 

posté par Sébastien Brunet
 
dimanche 19 novembre 2017
Oiseaux
Oiseaux : Privilégier les listes sur un temps minimum de 5 minutes.
Les scientifiques d'une trentaine de pays ont récemment planché sur la question de savoir quelle est la méthode de collecte de données la plus efficace pour promouvoir la connaissance et la protection des oiseaux et, plus largement, de la biodiversité.

La liste fait l’unanimité

Scientifiques, statisticiens, cartographes et naturalistes sont unanimes. Si toutes les données ont un intérêt, les plus intéressantes sont, de très loin, celles collectées sous forme de listes, et idéalement de listes complètes. On entend par là, un inventaire mené sur un site, durant un pas de temps connu, listant et quantifiant toutes les espèces détectées à vue ou à l’oreille.

Je ne reconnais pas toutes les espèces, est-ce un problème ?

Évidemment, les listes des ornithologues débutants ne seront probablement pas aussi complètes que celles des naturalistes les plus expérimentés. Ce n’est pas grave, il existe des modèles pour corriger ces biais. Au final, une liste de débutant est bien plus exploitable scientifiquement qu’une longue série de données saisies isolément par un spécialiste.

Quelle durée pour mes listes ?

Peu importe. Idéalement toutefois, les listes doivent au moins durer 5 minutes et ne pas excéder deux heures. Plus courtes, elles seront très incomplètes, plus longues, l’observateur perdra beaucoup d’attention et la pression d’observation se diluera. Si vous restez très longtemps sur un site d’observation, il peut être plus intéressant de faire plusieurs séries de liste de 10 minutes, plutôt qu’une longue liste s’étalant sur toute une journée par exemple.

Pourquoi les listes sont-elles si intéressantes ?

Les listes complètes sont extrêmement intéressantes car elles permettent d’évaluer la fréquence de détection des espèces selon la date et le lieu. Cela permet notamment de suivre l’évolution de la date d’arrivée et de départ des espèces migratrices, mais aussi d’évaluer les fluctuations de détectabilité de certaines espèces sédentaires au cours de l’année. Les listes complètes facilitent par ailleurs les calculs de pression d’observation, la modélisation de la répartition spatiale des espèces et l’évaluation de leurs populations.

Comment saisir mes données par liste ?

Sur l’application mobile NaturaList, il suffit de cliquer sur l’icone en haut à droite de l’écran. Idéalement, il convient alors de positionner et dénombrer chaque espèce autour de vous. Quand vous ne détectez plus rien, il suffit de stopper la saisie en cliquant sur le carré jaune en haut à droite. On vous demande alors de confirmer que vous avez noté toutes les espèces que vous êtes en capacité d’identifier.

Sur l’ordinateur, il faut pointer le curseur sur un lieu-dit et choisir « Remplir un formulaire journalier sur ce lieu-dit ».

La France, très en retard sur la saisie par liste !

La quasi-totalité des données ornithologiques sont saisie par liste en Amérique, le taux de couverture des listes est très impressionnant en Grande-Bretagne, en Suisse ou en Allemagne. La France est très en retrait sur ce sujet. Il convient donc que nous fassions collectivement un effort et changions de façon de collecter nos données pour qu’elles contribuent plus efficacement aux suivis et atlas locaux, nationaux et internationaux.

Alors, à vos listes !

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 17 octobre 2017
Propriétés privés et observations naturalistes !

Dans le cadre des nombreuses observations naturalistes réalisées dans le département, nous vous rapelons qu'il est primordial de respecter la propriété privée. 

Il est donc essentiel de demander l'autorisation aux propriétaires, notamment sur des grands étangs du département, afin d'accéder aux sites et de partager publiquement ces données sur www.faune-cher.org 

Nous vous rappelons aussi que si le site n'est pas accessible à tous, vous pouvez cacher les observations pour éviter un dérangement important sur cette propriété. 

Ces règles de bonne conduite sont importantes pour un échange durable entre les naturalistes et les propriétaires, et au final, pour la connaissance et la préservation de la biodiversité !

Merci pour votre compréhension !

posté par Sébastien Brunet
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
>
 
Nbre/page :
nbre : 71

Nature 18
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018