www.faune-cher.org
 Visiteur Anonyme  [CORE_TEXT_TAKE_PART]
VisionatureVisionature
Accueil
 
.
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Hirondelle de fenêtre 2021
       - 
Hirondelle rustique 2021
       - 
Lézard des murailles 2021
       - 
Perruche à collier 19-21
       - 
Caloptéryx vierge 2021
       - 
Hérisson d'Europe 2021
       - 
Ecureuil roux 2021
       - 
Vulcain 2021
       - 
Alyte accoucheur 20-21
       - 
Frelon asiatique 19-21
       - 
Huppe fasciée 2021
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire à questions
  Statistiques d'utilisation
Faune de votre commune
 - 
Atlas
 - 
Faune de votre commune
Nature 18
 - 
Code de déontologie du site
 - 
Code de bonne conduite sur le terrain
 - 
Pour débuter avec Faune-Cher.
 - 
Procédure Oiseaux des Jardins (ODJ) pour Faune Cher
Aides à la saisie
 - 
Le coin des papillons
 - 
Le coin des libellules
 - 
Le coin des oiseaux
 - 
Le coin des hyméno
 - 
Le coin des orthopthères
 - 
Le coin des coléos
 - 
Le coin des gastéropodes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 132
 
vendredi 9 juillet 2021
Coléoptères
A la recherche de la Rosalie des Alpes !

Considérée comme très rare dans le département du Cher, il semblerait finalement qu'une population soit bien installée dans le Pays-Fort-Sancerrois, notamment sur les communes de Subligny, Savigny-en-Sancerre, Boulleret. 

La Rosalie des Alpes est reconnaissable à son superbe aspect bleu velouté, à ses six grandes taches noires sur les élytres et à ses antennes annelées de noir et gris-bleu, aussi longues que son corps.

L'espèce peut se rencontrer plus particulièrements dans les milieux boisés humides avec du frêne, du saule ; ou sur des arbres isolés, dans des allées arborées, le long des ripisylves... La période d'activité des adultes a lieu en journée de juillet à août. Ils fréquentent plus particulièrement le bois mort, bois dépérissant ou fraîchement abattu. 

Alors ouvrez les yeux, c'est maintenant qu'on peut la voir ! 
Pour toutes observations, n'hésitez pas à faire une photo si possible et de noter sur quel support l'espèce a été vue (essences de l'arbre, état de l'arbre (debout, arbre mort...). 


 

posté par Sébastien Brunet
 
dimanche 27 juin 2021
Oiseaux
Suivis Oiseaux Communs : un bilan de 30 années de comptage peu réjouissant

 

 

 

Le programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC) recense l’avifaune française selon un protocole répété chaque année par un réseau de plus de 2 000 ornithologues bénévoles répartis sur tout le territoire depuis plus de 30 ans. Et s’il peut aujourd’hui servir de lanceur d’alerte sur les déclins de certaines espèces, c’est bien grâce à l’engagement sur le long terme de ce réseau que la coordination nationale, assurée par un binôme LPO-MNHN, tient à remercier chaleureusement. 
Nature 18 fait parti du réseau en coordinant ce programme à l'échelle du département du Cher.

Trois autres programmes ont vu le jour à la suite du STOC et suscitent un intérêt croissant chez les férus d’ornithologie. Le STOM (2014) est une adaptation du STOC pour les oiseaux de montagne, le SHOC (2014) couvre la période hivernale et l’EPOC (2017) vise à estimer la taille des populations d’oiseaux communs. 

Si certains sont intéressés par le SHOC (ou le STOC), contactez nous : sebastien.brunet@nature18.org

Un bilan contrasté et globalement peu réjouissant

Pour le moment, seul le STOC offre de longues séries de données permettant de calculer des tendances depuis sa modification en 2001. Le bilan 2001-2019 publié par la LPO, le MNHN et l’OFB est contrasté : sur 123 espèces évaluées, 32 sont en expansion, comme le Rouge-queue à front blanc, et 43 régressent, telles que le Chardonneret élégant, la Tourterelle des bois ou l’Hirondelle de fenêtres. Les autres sont stables ou en trop faible effectif pour déterminer une tendance significative.

Grâce au STOC, et au travers d’indicateurs dits de « spécialisation », on connaît l’évolution des oiseaux « spécialistes » des milieux agricoles, bâtis, forestiers et des espèces « généralistes ». Les oiseaux des milieux urbains et agricoles présentent un fort déclin. En cause, de nombreuses activités humaines responsables de la disparition de leur habitat. Seuls quelques oiseaux capables de s’adapter connaissent une progression démographique (pigeon ramier, mésange bleue). Mais cela ne révèle en fait une uniformisation de la faune sauvage, signe d’une banalisation croissante des habitats et d’une perte de biodiversité. 

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFAltasEnqutes/STOCindicateurs.png

Vous retrouverez également dans le bilan :

  • une présentation du programme STOC et son analyse ;
  • des témoignages de participants ;
  • les résultats nationaux détaillés du STOC (la couverture, les tendances, les indicateurs) ;
  • une rubrique sur STOC en Outre-mer, avec l’adaptation nécessaire au contexte spécifique de la Réunion, et le défi relevé par la Guyane, dont l’avifaune est riche de plus de 700 espèces ;
  • l’Auvergne-Rhône-Alpes mise à l’honneur dans la partie sur les résultats régionaux ;
  • une présentation des autres protocoles en France : le SHOC, accompagné de ses résultats descriptifs, le STOM et l’EPOC.

Une conférence de presse pour appuyer la sortie du bilan, un inédit !

Une conférence de presse en présence de Bérengère Abba, Secrétaire d’Etat à la biodiversité, d’Allain Bougrain-Dubourg (LPO), Bruno David (MNHN) et Pierre Dubreuil (OFB) se tiendra ce jour, 31 mai 2021, sur les résultats du bilan, le réseau STOC et les perspectives qu’offre un tel programme.

Téléchargez le bilan "Suivi des oiseaux communs en France -1989-2019 : 30 ans de suivis participatifs".

Retrouvez tous les Bilans nationaux récemment publiés.

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 17 juin 2021
Oiseaux
Protection du Busard cendré : tout se joue maintenant

Le Busard cendré niche en ce moment dans les champs de céréales du département. 

Les prospections pour sauver les nichées se multiplient dans le département du Cher avec Nature 18. 

Chaque année, une coopération entre agriculteurs et naturalistes permet de sauver des nichées de l'espèce. 

La localisation du nid et la pose d'une protection évitent la destruction des oeufs ou/et des petits par la moisson. 

Dans le département, plusieurs secteurs sont particulièrement suivis : 
-Jussy-Champagne, Saint-Just, Saint-Loup-des-Chaumes, Dun-sur-Auron
- Berry-Bouy
- Les Aix d'Angillon, Parassy
- Plou, Civray, Poisieux, Lazenay
- Massay, Dampierre-en-Graçay, Genouilly

Mais d'autres individus sont vus sur d'autres secteurs : Charentonnay, Venesmes, Précy, Sancerrois, Villabon... Et pour information, cette année, les nids localisés sont situés principalement dans des champs d'orge qui seront moissonnés très prochainement (fin juin).

N'hésitez donc pas à retourner sur les secteurs où vous auriez déjà vu des individus pour confirmer leurs présences. 
Tenez nous au courant à travers www.faune-cher.org ou par mail sebastien.brunet@nature18.org 
Si vous avez besoin d'aides pour repérer un nid, n'hésitez pas aussi à nous contacter.
Et si vous repérez des indices d'un nid dans une parcelle, contactez-nous au plus vite pour qu'on discute avec l'agriculteur pour poser une protection. 

Merci 

Bonnes observations

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-cher.org/userfiles/19134280439800074654166667987264710110864670n.jpg

 
 

posté par Sébastien Brunet
 
vendredi 21 mai 2021
Oiseaux
Oiseaux de France : j-7

Le projet Oiseaux de France (ODF) vise à inventorier toutes les espèces d'oiseaux de France métropolitaine et d'outremer, à cartographier leur répartition en période de nidification et en hiver et, pour un certain nombre d'espèces, à déterminer leurs tendances et leurs effectifs.

Le 28 mai 2021, la LPO inaugure une nouvelle plateforme web dédiée au projet Oiseaux de France. Directement connecté au portail Faune-France, www.oiseauxdefrance.org permettra de consulter en temps réel les cartes de répartitions des espèces suivant la période de l’année, mais aussi différentes informations à l’échelle de mailles de 10 km de côté, comme la diversité spécifique, la pression d’observation ou encore l’avancement dans la réalisation de l’Atlas.

Les visiteurs pourront aussi trouver une présentation détaillée du projet ODF, ainsi que de tous les dispositifs de suivi mobilisés (STOC, SHOC, EPOC, etc.).

Oiseauxdefrance.org est un portail de visualisation des informations et de valorisation des résultats. Les outils de collecte de données restent inchangés, à savoir NaturaList, Faune-Cher, Faune-France et ses bases partenaires.

Rendez-vous le 28 mai sur www.oiseauxdefrance.org.

 

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFAltasEnqutes/OiseauxDeFranceBloc.jpg

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 18 mai 2021
Diptères
Faune-France fait mouche

Plus de 600 espèces de diptères sont ouvertes à la saisie sur Faune-France, dont 580 Syrphidae. Cette liste sera complétée par l'ajout des quelques taxons manquants d'ici quelques jours.

Près de 300 espèces sont directement accessibles par le menu "public". Les autres, plus rares ou d'identification plus complexe, peuvent être renseignés en mode de saisie "experts" (droit sur demande).

A côté du nom de chaque espèce figure un code de bille de couleur. Il permet de savoir si une espèce est facile ou pas à déterminer :

- pas de bille : espèce identifiable à distance (jumelles) ;

- bille jaune : espèce identifiable sur de bonnes photos ou par un examen en main (filet et loupe à main) ;

- bille rouge : espèce nécessitant une observation à la loupe binoculaire et/ou d’excellentes photos des critères de détermination.

Louis Dutrieux et Pierre Bonmariage ont réalisé le travail de paramétrage, nous les en remercions. Ils vérifieront vos observations pour les valider sur Faune-France ! Les vérificateurs locaux continuent à intervenir dans leurs régions.

Des fiches d’identification seront régulièrement mises à disposition pour les espèces les plus courantes. La première concerne Epistrophe eligans.

Le Guide des Syrphidae de Belgique et Pays-Bas, tout récemment traduit du Néerlandais, est parfait pour s'initier à l'étude des syrphes. Il n'est pas complet pour le sud de la France, mais offre déjà une très bonne base pour avancer à grands pas sur le sujet.

Légende de l'image : Chrysotoxum festivum. © Pierre Bonmariage

posté par Sébastien Brunet
 
samedi 8 mai 2021
Odonates
Emergence de la Cordulie à deux taches

Une émergence de la Cordulie à deux taches vient d'être découverte aujourd'hui même (source Helen et Fabrice Soulon). 

Cette libellule, assez rare dans le Cher, est très discrète. 
Après son émergence, elle laisse son exuvie (enveloppe larvaire), ce qui permet de savoir où elle se reproduit et quel habitat elle fréquente. 
Par contre, les adultes volent très haut et sont rarement aperçus volant. 

C'est pourquoi, c'est le moment de chercher au bord des étangs ou grandes mares, plutôt boisés, les exuvies de cette espèce. 

Sa période d'émergence est courte, vous avez une quinzaine de jours pour trouver ses exuvies :) 

Regardez la galerie photos de www.faune-cher.org pour voir l'espèce et son exuvie très caractéristique par ses "pics" bien développés. 
https://www.faune-cher.org/index.php?m_id=7&frmPage=all&sp_tg=8

Si vous avez un doute de détermination, envoyez nous vos photos : sebastien.brunet@nature18.org 

ATTENTION : pendant la période d'émergence, les individus sont très vulnérables, le fait de tourner autour à ce moment là peut entrainer l'insecte à accélérer son émergence et donc à un mauvais développement de l'individu. Par contre, une exuvie vide peut être facilement prélevée ou photographiée. 
 

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 20 avril 2021
Saisir plus vite avec NaturaList

 

NaturaList permet d’enregistrer ses observations directement sur le terrain : un gain de temps et de précision très appréciable ! Dans certaines circonstances, comme lors de la réalisation d’un EPOC, il faut pouvoir saisir rapidement. Faune-Cher vous propose trois techniques.

La liste déroulante

Les espèces saisies durant votre session d’observation s’enregistrent dans une liste. Si vous faite une série de points d’écoute, il est souvent plus rapide de faire défiler cette liste, sélectionner votre espèce plutôt que de saisir le nom de l’espèce une nouvelle fois.

Les abréviations

Sur le terrain, saisir Rougequeue à front blanc en toutes lettres serait bien peu effectif. Heureusement NaturaList reconnaît le nom des oiseaux que vous soumettez de façon abrégée. En tapant «r a f », « a f b », « fr b » ou « r fr », le Rougequeue à front blanc apparaît dans la liste proposée par le système. Certains raccourcis sont très efficaces :

- « m » donne immédiatement Accenteur mouchet ;

- « z » donne Bruant zizi ;

- « gr » donne Bergeronnette grise.

Vous pouvez consulter une proposition de liste de d’abréviation ou créer la vôtre selon vos habitudes et vos usages mnémotechniques.

Les raccourcis

Les raccourcis apportent une fluidité remarquable à la saisie. Pour les espèces les plus fréquentes, il vous suffit de faire un appui long sur le nom de l’espèce dans la liste de proposition et NaturaList vous propose de créer un bouton dédié à l’espèce dont vous pouvez adapter la couleur et l’abréviation (4 lettres). A titre d’exemple, le Rougegorge familier peut devenir un bouton rouge « Fam », la Mésange charbonnière un bouton jaune « Méch » et le Troglodyte mignon un bouton marron « Trom ».

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/SlectionPicvert.PNG

Ces boutons se positionnent en haut de page et il suffit de les actionner pour sélectionner l’espèce. Un appui long permet de supprimer un bouton devenu inutile.

On peut les programmer avant de procéder aux inventaires, en fonction des types de milieux prospectés et les guildes d’oiseaux rencontrés. On mettra ainsi le Pipit spioncelle, le Traquet motteux, l’Accenteur mouchet et le Venturon montagnard dans les zones d’alpage, ou le Vanneau huppé, le Canard colvert, la Cisticole des joncs, la Bergeronnette printanière lors d’un inventaire LIMAT par exemple.

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 15 avril 2021
Séjour chantier jeunes bénévoles 14 à 17 ans

Vous avez entre 14 et 17 ans ? 
Vous connaissez des jeunes de cet âge ? 

Les inscriptions du séjour Chantier Nature de La Groutte, que Nature 18 organise depuis plus de 12 ans, sont lancées. 

Au programme : 

- restauration et entretien de sites naturels ; 
- activités de découvertes autour de la nature ; 
- vie en communauté pendant 10 jours.

Vous êtes intéressés, vous voulez plus d'informations, contactez nous : 
sebastien.brunet@nature18.org ou 02 48 70 76 26 

Le séjour est limité à 15 jeunes. 
Le prix est de 120 € tout compris (nourriture, hébergement au camping (sous tente), activités diverses (descente de canöé sur le Cher, etc.). Le règlement ne sera prélevé qu'à la fin du séjour en espérant qu'il puisse avoir lieu suivant le contexte sanitaire. 

Partagez l'information massivement, merci ! https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-cher.org/userfiles/16690462438092896791551135918844786031805088n.jpg

 

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 13 avril 2021
Du neuf au menu de Naturalist !

La dernière mise à jour de NaturaList offre de nouvelles opportunités pour une utilisation plus fluide. Le menu général (bouton + en bas à droite) propose désormais un module de saisie dédié aux EPOC et, pour ceux qui y contribuent, à l’enquête LIMAT.

Si LIMAT et EPOC-ODF sont des protocoles particuliers, qui nécessitent une prise de contact avec les coordinateurs locaux de ces enquêtes (Pour + d'informations : sebastien.brunet@nature18.org), le module de saisie EPOC peut, quant à lui, être utilisé quand et où vous voulez.

Il permet de pointer toutes les observations effectuées sur un point fixe pendant cinq minutes. Trois nouveautés rendent ce mode de saisie plus rapide et plus facile à utiliser sur le terrain :

-        trois cercles concentriques de 50, 100 et 150 m de rayon facilitent le positionnement des données sur la carte ;

-        le téléphone vibre au bout de 5 minutes pour indiquer la fin du temps du point d’écoute ;

-        des icônes accélèrent la saisie des principaux codes de reproduction :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Coderognnumrot.PNG

Leur signification est la suivante :

1)      Mâle chanteur (ou cris de nidification) en période de reproduction (code 2) ;

2)      Individu de sexe indéterminé ;

3)      Mâle (renseigne le détail de l’observation) ;

4)      Femelle (renseigne le détail de l’observation) ;

5)      Couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction (code 3) ;

6)      Parades nuptiales ou accouplement ou échange de nourriture entre adultes (code 5) ;

7)      Fréquentation d’un site de nid potentiel, distinct d'un site de repos (code 6) ;

8)      Signes ou cris d’inquiétude d’un individu adulte (code 7) ;

9)      Construction d’un nid, creusement d’une cavité (code 9) ;

10)   Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges) (code 12) ;

11)   Adulte entrant ou quittant un site de nid (incluant les nids situés trop haut ou les cavités et nichoirs, le contenu du nid n’ayant pu être examiné) ou adulte en train de couver (code 13) ;

12)   Adulte transportant des sacs fécaux ou de la nourriture pour les jeunes (code 14) ;

13)   Nid avec adulte vu couvant ou contenant des œufs (code 15).

Attention : pour les icones 5 et 6, ce sont les couples qui sont quantifiés et non les individus. Ainsi, un effectif de 1 se réfère à 1 couple et renseignera automatiquement 1 mâle et une femelle. Un effectif de 2 indiquera la présence de 2 mâles et 2 femelles.

N’oubliez pas d’enregistrer la trace. Cela permet de calculer la distance entre l’observateur et les oiseaux, un élément important pour les analyses statistiques des EPOC. Le Règlement général sur la protection des données personnelles impose votre accord pour collecter votre propre géolocalisation.

Enfin, depuis le début de l’année, 4 356 EPOC ont été effectuées. Bravo aux participants à ce programme et merci à tous ceux qui se lancent dans ce mode de collecte d’information.  

Remarque : ce nouveau développement n'est pour le moment disponible que pour la version Android de NaturaList.

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 8 avril 2021
Le portail régional de valorisation des données naturalistes

Vous connaissez www.faune-cher.org vous permettant de saisir vos observations. 

Toutes ces observations sont valorisées à l'échelle du national sur www.faune-france.org 
Cela permet des analyses poussées sur la situation et l'évolution de notre biodiversité à l'échelle du pays mais aussi au niveau européen. 

Maintenant, vos données de Faune-Cher sont aussi sur un portail de valorisation à l'échelle régionale. 

Créé par le réseau France Nature ENvironnement Centre Val de Loire, à travers les associations du réseau, dont Nature 18, cette plateforme a pour objectif de présenter l'ensemble des espèces déjà observées sur le territoire de la région. En naviguant sur ce site, vous pourrez visualiser la richesses végétale et animale du Centre-Val de Loire.

Accessible à tous, en cliquant sur le lien suivant : 
https://natureocentre.org/

 

posté par Sébastien Brunet
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 132

Faune-Cher a été acquis par Nature 18 grâce à un partenariat avec la LPO.
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021