www.faune-cher.org
 Visiteur Anonyme  [CORE_TEXT_TAKE_PART]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les news
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Vanneau huppé 17-18
       - 
Grue cendrée 2017
       - 
Fuligule milouin 17-18
       - 
Tarin des aulnes 17-18
       - 
Pinson du Nord 17-18
       - 
Ecureuil roux 2017
       - 
Hérisson d'Europe 2017
       - 
Vulcain 2017
       - 
Frelon asiatique 2017
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire à questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas
 - 
Atlas
 - 
Faune de votre commune
Nature 18
 - 
Code de déontologie du site
 - 
Code de bonne conduite sur le terrain
 - 
Pour débuter avec Faune-Cher.
Aides à la saisie
 - 
Le coin des lépidos
 - 
Le coin des odonates
 - 
Code nidification
 - 
Le coin des hyméno
 - 
Le coin des orthopthères
 - 
Le coin des coléos
 - 
Le coin des gastéropodes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
>
 
Nbre/page :
nbre : 63
 
dimanche 19 novembre 2017
Oiseaux
Oiseaux : Privilégier les listes sur un temps minimum de 5 minutes.
Les scientifiques d'une trentaine de pays ont récemment planché sur la question de savoir quelle est la méthode de collecte de données la plus efficace pour promouvoir la connaissance et la protection des oiseaux et, plus largement, de la biodiversité.

La liste fait l’unanimité

Scientifiques, statisticiens, cartographes et naturalistes sont unanimes. Si toutes les données ont un intérêt, les plus intéressantes sont, de très loin, celles collectées sous forme de listes, et idéalement de listes complètes. On entend par là, un inventaire mené sur un site, durant un pas de temps connu, listant et quantifiant toutes les espèces détectées à vue ou à l’oreille.

Je ne reconnais pas toutes les espèces, est-ce un problème ?

Évidemment, les listes des ornithologues débutants ne seront probablement pas aussi complètes que celles des naturalistes les plus expérimentés. Ce n’est pas grave, il existe des modèles pour corriger ces biais. Au final, une liste de débutant est bien plus exploitable scientifiquement qu’une longue série de données saisies isolément par un spécialiste.

Quelle durée pour mes listes ?

Peu importe. Idéalement toutefois, les listes doivent au moins durer 5 minutes et ne pas excéder deux heures. Plus courtes, elles seront très incomplètes, plus longues, l’observateur perdra beaucoup d’attention et la pression d’observation se diluera. Si vous restez très longtemps sur un site d’observation, il peut être plus intéressant de faire plusieurs séries de liste de 10 minutes, plutôt qu’une longue liste s’étalant sur toute une journée par exemple.

Pourquoi les listes sont-elles si intéressantes ?

Les listes complètes sont extrêmement intéressantes car elles permettent d’évaluer la fréquence de détection des espèces selon la date et le lieu. Cela permet notamment de suivre l’évolution de la date d’arrivée et de départ des espèces migratrices, mais aussi d’évaluer les fluctuations de détectabilité de certaines espèces sédentaires au cours de l’année. Les listes complètes facilitent par ailleurs les calculs de pression d’observation, la modélisation de la répartition spatiale des espèces et l’évaluation de leurs populations.

Comment saisir mes données par liste ?

Sur l’application mobile NaturaList, il suffit de cliquer sur l’icone en haut à droite de l’écran. Idéalement, il convient alors de positionner et dénombrer chaque espèce autour de vous. Quand vous ne détectez plus rien, il suffit de stopper la saisie en cliquant sur le carré jaune en haut à droite. On vous demande alors de confirmer que vous avez noté toutes les espèces que vous êtes en capacité d’identifier.

Sur l’ordinateur, il faut pointer le curseur sur un lieu-dit et choisir « Remplir un formulaire journalier sur ce lieu-dit ».

La France, très en retard sur la saisie par liste !

La quasi-totalité des données ornithologiques sont saisie par liste en Amérique, le taux de couverture des listes est très impressionnant en Grande-Bretagne, en Suisse ou en Allemagne. La France est très en retrait sur ce sujet. Il convient donc que nous fassions collectivement un effort et changions de façon de collecter nos données pour qu’elles contribuent plus efficacement aux suivis et atlas locaux, nationaux et internationaux.

Alors, à vos listes !

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 17 octobre 2017
Propriétés privés et observations naturalistes !

Dans le cadre des nombreuses observations naturalistes réalisées dans le département, nous vous rapelons qu'il est primordial de respecter la propriété privée. 

Il est donc essentiel de demander l'autorisation aux propriétaires, notamment sur des grands étangs du département, afin d'accéder aux sites et de partager publiquement ces données sur www.faune-cher.org 

Nous vous rappelons aussi que si le site n'est pas accessible à tous, vous pouvez cacher les observations pour éviter un dérangement important sur cette propriété. 

Ces règles de bonne conduite sont importantes pour un échange durable entre les naturalistes et les propriétaires, et au final, pour la connaissance et la préservation de la biodiversité !

Merci pour votre compréhension !

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 17 octobre 2017
Oiseaux
Les Grues cendrées arrivent dans le département !

Comme chaque année à cette période, la migration des Grues cendrées commence. Dans les prochains jours, ce sont des centaines d’oiseaux qui vont survoler le département du Cher pour rejoindre leurs sites d’hivernage.

Nature 18 avec la LPO Cher (Ligue pour la Protection des Oiseaux) invitent tous les curieux du département à participer au comptage des Grues cendrées en migration. Il suffit de noter le jour, l’heure (A COTE DE LA DATE : A NE PAS OUBLIER) et le lieu exact de l’observation, ainsi que le nombre approximatif d’oiseaux observés.

                Ce comptage est essentiel pour mieux connaître la dynamique et l’évolution de la migration de ces oiseaux. Nous nous rendons notamment compte que, suivant les saisons, les couloirs de migration peuvent être différents. Et suivant les années, les effectifs sont aussi plus ou moins importants. Pour la migration postnuptiale (après la saison de nidification : octobre à décembre), en 2016, ce sont environ 137 460 Grues cendrées qui ont été comptabilisées.

Nature 18 et la LPO Cher se retrouveront pour faire la synthèse de la migration des Grues cendrées dans le Cher grâce à toutes vos observations.

posté par Sébastien Brunet
 
jeudi 6 juillet 2017
Un site national grâce à une coopération interassociative !

Cher(e) contributeur (trice),

Faune-France, le portail national de restitution des données naturalistes, fruit du travail collectif d’une quarantaine d’associations, a été inauguré le samedi 1er juillet, dans une version basique.

Qu’est-ce-que c’est ?

C’est vos portails locaux que vous connaissez mais à l’échelle nationale. A terme, ce site remplacera et complètera Ornitho.fr, en s’ouvrant notamment à d’autres groupes faunistiques que les oiseaux. Ce site propose déjà des restitutions en temps réel, et des données issues d’enquêtes nationales, rarement diffusées sous cette forme.

D’où proviennent les données ?

Pour pouvoir restituer des informations synthétiques, Faune-France est connecté aux portails locaux. Cette connexion, pour les systèmes VisioNature comme www.faune-cher.org, se fait en application de la convention de mise à disposition de l’outil, de la mise en oeuvre d’une charte interassociative par les administrateurs des bases faune locales et fait suite à un vote du 21 juin 2017 du Comité de pilotage de Faune-France, où chaque structure administratrice est représentée.
D'autres structures administratrices avec leur outil local comme SIRF géré par le Groupe ornithologique et naturaliste du Nord et du Pas-de-Calais sont présentes dans cette démarche.

Les données directement saisies sur Faune-France, ou celles issues de l’application NaturaList et mises à disposition par la société BioloVision, sont directement consultables et versées aux bases locales.

Le Comité de pilotage de Faune-France (43 structures) définit les modalités d’affichage des données au plan national et statue sur les sollicitations liées à l’utilisation de celles-ci.

La synchronisation des bases, c’est-à-dire leur connexion pour favoriser leur parfaite similarité, engendre pour le moment quelques perturbations liées au fait que les paramétrages d’espèces varient partout en France. Sur Faune-France, dans un premier temps, les critères les plus stricts ont été retenus tant sur la rareté des espèces que sur leur restitution. Dès qu’une espèce est cachée dans un département ou une région, elle est cachée au niveau national. Dès qu’une espèce est considérée comme rare au plan local elle devient rare au niveau national. Nous avons fait valoir le principe de précaution.

Ces paramétrages sont en cours de révision, et un groupe de travail national sera mis en place pour proposer une harmonisation accrue.

Une montée en charge progressive

Pour l’heure, les archives des bases de données locales, ne sont pas encore versées à Faune-France. C’est normal, cela prendra du temps. Dans les semaines et mois qui viennent, Faune-France ouvrira de nouveaux outils de visualisation des informations. Il sera par exemple possible d’obtenir l'ensemble de ses données personelles (statistiques comprises) au plan national, de visualiser les données NaturaList ainsi que les galeries, de requêter sur des espèces comme vous le faites aujourd’hui au plan local. Au-delà de ces modalités existantes, Faune-France permettra aussi d’avoir accès à de nouveaux modules (données Wetlands, mon coin de nature, etc.).

Pour accéder au site, avec identifiants habituels locaux, rendez-vous sur : https://www.faune-france.org/

En continuant à saisir vos données sur les sites locaux, vous contribuez aux actions de préservation et de connaissance au niveau départemental mais aussi à des analyses nationales plus fines, plus abondantes. 

 

posté par Sébastien Brunet
 
vendredi 28 avril 2017
Nature 18 change de logo !

Voilà, nous y sommes ! Après plus de 20 ans de bons et loyaux services, nous disons adieu à notre logo pour faire place à celui-ci ! 
Vous reconnaîtrez le Busard cendré, cet oiseau si cher à l'association, qui s'envole au-dessus d'une nature sauvage... 
Connaître et Protéger ; Transmettre et Accompagner : telle sera notre nouvelle devise, plus précise et plus juste sur la réalité de notre quotidien...en faveur de l'environnement dans notre département du Cher. 
Un grand merci à nos bénévoles qui font de Nature 18 cette association vivante et dynamique, à nos partenaires qui nous font confiance et à vous tous qui nous suivez très nombreux !

 

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 4 avril 2017
Oiseaux
Atlas des oiseaux nicheurs d'Europe

2017 est la dernière année de cartographie pour le deuxième atlas des oiseaux nicheurs d’Europe. Dans certains pays, en particulier dans l’est et le sud-est de l’Europe, mais aussi en Espagne, il manque encore des données pour obtenir une bonne couverture. Vous pouvez contribuer à combler ces lacunes, pendant vos vacances par exemple. Les zones prioritaires (en vert) sont présentées sur cette carte. Pour saisir les observations, nous vous recommandons l’application NaturaList, qui peut être utilisée dans toute l'Europe. Les listes d’observations complètes sont particulièrement utiles pour ce projet.

Nous vous remercions de votre précieuse collaboration et nous vous souhaitons beaucoup de plaisir pendant la collecte des données - où que vous soyez en Europe !

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 20 février 2017
Papillons de jour
L'étude sur la migration du Vulcain continue ! Vos observations sont précieuses.

Dans le cadre d'un projet sur le comportement migratoire du Vulcain Vanessa atalanta en Europe, le groupe de recherche «Migration et écologie des insectes» de l’Institut d’écologie et évolution de l’université de Berne sollicite votre aide et vous invite à signaler vos observations de Vulcains sur www.faune-cher.org 

Le Vulcain est un papillon migrateur qui colonise l’Europe centrale et l’Europe du Nord chaque année depuis le sud. En automne, c’est la génération alors engendrée par ces arrivées printanières qui migre en direction du sud. L'étendue croissante de plateformes en ligne telles que www.faune-cher.org permet maintenant de suivre la migration du Vulcain dans beaucoup de pays d'Europe avec une haute résolution spatiotemporelle. Le groupe de recherche désire collaborer avec autant de portails européens que possible pour pouvoir suivre et analyser la migration du Vulcain à une échelle continentale pendant les années 2016 à 2018. 

Si vous signalez une observation de Vulcain, des indications quant au nombre d'individus observés sont très précieuses. En cas de dénombrement, par exemple sur des cols alpins en automne, merci d'indiquer aussi la durée du décompte. Des informations relatives à la direction ou la hauteur de vol ainsi que des données météorologiques etc. sont aussi très importantes.

Des mises à jour régulières concernant l'avancée du projet Vulcain seront publiées sur la page internet du groupe de recherche.

Vous pouvez les suivre aussi sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles du projet ainsi que des informations sur d'autres sujets analogues.

posté par Sébastien Brunet
 
lundi 30 janvier 2017
Oiseaux
Enquête rapaces nocturnes : dernière année

 

L’enquête Rapaces nocturnes touche à sa fin avec sa dernière année de recensement d'envergure nationale qui débutera dès le 15 février.

Cette enquête a pour but d'améliorer nos connaissances sur les neuf espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France. Plus nous aurons de connaissances sur ces espèces, mieux on pourra les préserver.

Il reste encore quelques "carrés", secteurs à prospecter, si cela vous intéresse, vous pouvez nous contacter au 02 48 70 76 26 ou sebastien.brunet@nature18.org ou participer à la réunion du groupe ornitho du lundi 06 février 2017 de 18h00 à 20h00.

posté par Sébastien Brunet
 
vendredi 27 janvier 2017
Oiseaux
Comptage des oiseaux du jardin : c'est ce week-end

Un grand comptage national des oiseaux du jardin a lieu le dernier week-end de janvier, vous retrouvez toutes les informations pour le département en cliquant sur le lien ci-dessous : 

http://www.nature18.org/participez-comptage-oiseaux-jardin/

T
out le monde peut participer, si vous n'avez pas de jardin, vous pouvez choisir un parc public de votre commune. 

POUR LA SAISIE sur www.faune-cher.org, n'oubliez pas DE METTRE ODJ EN REMARQUE pour que vos observations soient prises en compte. 
Merci !

Pour toutes informations complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter : sebastien.brunet@nature18.org ou au 02 48 70 76 26

posté par Sébastien Brunet
 
mardi 24 janvier 2017
Oiseaux
Gel prolongé : chasse suspendue

Compte tenu de la vague de froid observée actuellement, la chasse de la bécasse des bois, des bécassines, du vanneau huppé et des pluviers est suspendue dans le département du Cher pour une période de 6 jours, du 22 janvier 2017 à zéro heure au 27 janvier 2017 à minuit. 

posté par Sébastien Brunet
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
>
 
Nbre/page :
nbre : 63

Nature 18
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017